Votre enfant a-t-il besoin de lunettes ?

Dans une semaine, c’est la rentrée des classes. C’est généralement le moment des préparatifs pour une rentrée réussie.

Si on pense bien sûr aux fournitures scolaires, il ne faut pas mettre de côté la santé de son enfant pour une scolarité réussie, et notamment sa vue. Certains gestes de son comportement doivent vous inciter à consulter. Lesquels ?

A l’occasion de la rentrée, l’Asnav (l’Association nationale pour l’amélioration de la vue) rappelle l’importance d’un contrôle de la vue avant de reprendre le chemin de l’école pour une année réussie.

Avant l’age de 12 ans, la vue des enfants n’est pas stabilisée. Plus un trouble visuel est repéré tôt, moins il posera de problème, notamment dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.

Comme l’indique Véronique Morin, responsable formation à l’Asnav, « La vue de l’enfant évoluant rapidement, il convient d’être vigilant. Il est par ailleurs important de préciser qu’un défaut visuel existant entre 0 et 6 ans a 75% de chance d’être corrigé s’il est détecté à temps. »

Actuellement deux contrôles de la vue sont prévus par l’Education nationale, le premier à l’entrée en CP et le second à l’entrée en 6e, mais on ne peut que vivement conseiller de les compléter par des visites régulières chez l’ophtalmologiste.

Comment suspecter que votre enfant a des problèmes de vue ? Certains signes au quotidien doivent vous mettre la puce à l’oreille.


Si l’enfant se rapproche très près de la télévision ou plisse les yeux pour la regarder, s’il fait des fautes d’inattention alors qu’il recopie, s’il a besoin de regarder sur son voisin, il se peut qu’il soit myope.


S’il dessine de travers, n’écrit pas sur les lignes, confond les lettres proches, il se peut qu’il soit astigmate.


Enfin, s’il est agité en fin de journée ou qu’il a des problèmes de concentration, il se peut qu’il soit hypermétrope.

Si vous lisez cet article, c’est très certainement que vous vous posez des questions sur la vue de vos enfants. Dans tous les cas, n’hésitez pas à prendre rendez-vous chez l’ophtalmologique pour affronter la rentrée en toute sérénité.

Laisser un commentaire